Besoin d’aide pour votre comptabilité ? Contactez nos experts et recevez une réponse en 24h 🚀

Les permis de travail en Suisse

Les permis de travail en Suisse
Il existe divers permis de travail en Suisse en fonction de chaque situation. Découvrez notre guide détaillé détaillant les types de permis, procédures et conseils.

Table des matières

Les permis de travail suisses: l'essentiel

Les permis de travail suisses: l'essentiel

Dois-je avoir un permis de travail ?

Si vous souhaitez travailler en Suisse et que vous n’êtes pas au bénéfice de la nationalité suisse ou détenteur d’un permis vous autorisant à travailler, tel que le permis B ou permis C, vous devrez demander un permis de travail.

Permis pour frontalier ou résident ?

Il est important de faire la distinction entre le permis de travail pour frontaliers (permis G) et le permis pour une personne souhaitant s’installer et travailler en Suisse.

Les types de permis de travail en Suisse

En fonction de votre situation, vous devrez être au bénéfice d’un simple permis de travail ou encore d’un permis de séjour avec autorisation de travail.

Permis B UE/AELE

Le permis B UE/AELE s’adresse aux ressortissants d’un des 27 pays de l’Union Européenne et de l’AELE (Islande, Norvège, Lichtenstein). Les titulaires de ce permis de séjour séjournent durablement en Suisse dans un but précis, et peuvent avoir un activité lucrative ou non.

Ce permis de séjour a une validité de cinq ans. Pour bénéficier de ce permis de séjour, il faudra prouver avoir été engagé(e) pour une durée déterminée d’au moins 1 an ou indéterminée.

Permis B pour états tiers

Le permis B pour ressortissants d’états tiers, (c’est-à-dire hors UE/AELE) est similaire au permis B UE/AELE. Cependant, l’autorisation de séjour est valable 1 an au lieu de 5. Il est en générale plus difficile à obtenir que le permis B UE/AELE car l’employeur doit justifier de la difficulté de trouver un candidat non suisse ou de l’UE/AELE.

Permis L UE/AELE

Tout comme le permis B UE/AELE, les titulaires du permis L UE/AELE sont des étrangers séjournant en Suisse dans un but précis. Ils doivent présenter un contrat de travail de minimum 3 mois à maximum 12 mois. La durée de validité du permis de travail peut être prolongée de maximum 12 mois mais doit être justifiée par le contrat de travail.

Permis L pour états tiers

Les caractéristiques du permis L pour ressortissants d’états tiers sont similaires à celles du permis L UE/AELE, cependant, tout comme le permis B pour états tiers, l’employeur doit apporter les preuves de ses recherches en Suisse et dans les pays de l’UE-AELE.

Permis Ci UE/AELE

Le permis de séjour Ci UE/AELE est le permis offrant le plus de liberté aux résidents étrangers en Suisse. En effet, aucune condition n’est à remplir pour séjourner dans le pays et le droit au séjour est de durée indéterminée.

Pour obtenir le permis de séjour Ci, il faudra justifier de 10 ans de séjour en Suisse. Les ressortissants de certains pays peuvent obtenir le permis Ci UE/AELE après 5 ans.

Permis C pour états tiers

Le permis de séjour C pour ressortissants d’états tiers est le même que pour le permis Ci UE/AELE. Le détenteur devra cependant justifier de 10 ans de séjour en Suisse, à moins d’être conjoint d’un citoyen suisse ou conjoint d’un titulaire de permis C avec 5 ans de séjour en Suisse.

Permis de travail G (frontalier)

Les titulaires du permis G (ou frontaliers) sont des ressortissants d’un Etat UE/AELE ou tiers qui séjournent sur le territoire d’un Etat UE/AELE ou tiers et travaillent en Suisse. Ils doivent retourner à leur domicile à l’étranger en principe au moins une fois par semaine. Les détenteurs du permis G peuvent habiter dans n’importe quelle région (frontalière ou pas). 

L’autorisation de permis G est valide durant 5 ans pour tout contrat de travail d’un an au minimum. Entre 3 mois et 1 an, la validité du livret G correspondra à la durée des rapports de travail.

Comment obtenir un permis de travail en Suisse ?

Dans tous les cas, vous devrez avoir une promesse d’embauche ou contrat de travail valide pour prétendre à un permis de travail en Suisse. Veillez également à vérifier les conditions que vous devez remplir en fonction de votre situation.

Pour obtenir une autorisation de séjour, vous pouvez contacter l’office cantonal de la population et des migrations (Genève).

Vous trouverez les émoluments à régler pour votre demande d’établissement en Suisse sur le site de la Confédératon.

Questions fréquentes

Un permis de travail est obligatoire pour les employés de nationalité étrangère souhaitant exercer une activité lucrative en Suisse.

Il revient aux employeurs de déposer les demandes de permis, sauf pour les ressortissants de l’Union européenne (UE, AELE), qui doivent eux-mêmes s’annoncer auprès des offices compétents (en cas de permis de séjour).

Les ressortissants étrangers peuvent prétendre à 4 différents permis de travail: le permis G, le permis L, le permis B et le permis C.

Le permis G est destiné aux travailleurs frontaliers : il vous sera accordé si vous disposez d’un contrat de travail en Suisse, mais que vous retournez dans votre pays de résidence au moins une fois par semaine.

Un permis de travail en Suisse n’est pas particulièrement difficile à obtenir si une preuve d’embauche ou contrat de travail existe.

Cependant, les ressortissants UE/AELE étant favorisés, les ressortissants d’états tiers n’étant pas cadres ou hautement qualifiés peuvent rencontrer des difficultés dans l’obtention de leur permis car l’employeur doit justifier qu’il n’a pas réussi à trouver un employé suisse ou UE/AELE.